L'Islam, le Coran, la Sunna Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
Lettre d'Adh-Dhahabi à Ibn Taymiyya
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Islam, le Coran, la Sunna Index du Forum RELIGION Al-Iman (la Foi) Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Islam-Sunni
Administration

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 112

MessagePosté le: Dim 14 Déc - 15:35 (2008)    Sujet du message: Lettre d'Adh-Dhahabi à Ibn Taymiyya Répondre en citant

An-Nasihah ad-Dhahabiyyah li-Ibn Taymiyyah
  


Cette lettre d'al-Hafiz Imam adh-Dhahabi rahimahul-Lah, a été écrite à Ibn Taymiyya quand il a réalisé que son Chaykh formateur déviait de la 'Aqida d'Ahlul-Sunna wal-Jama'ah.

    
 
Cette lettre (Rissala) est sourcée dans les ouvrages suivants :
- "Al-`Ilan bi Tawbikh li man Dhamma" p.136, du Hafiz as-Sakhawi.
- Introduction du livre d'adh-Dhahabi "Siayar A`lam an-Nubala", de Bachar Awwad.
- "Ad-Durar al-Kamina" tome 1 p.151 du Hafiz Ibn Hajar al-`Asqalani.



"Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Mes modestes Louages vont à Dieu.

Ô Seigneur, ayez pitié de moi, diminuez mes erreurs, et préservez ma Foi. Quelle tristesse à mon manquement ; quelle douleur sur la Sunnah et le départ de ses gens ; quel regret pour mes frères croyants de partager avec moi mes pleurs ; quel chagrin envers la perte des gens qui clair-octroyaient les lampes de la science Sacrée, hommes de la crainte d'Allah, et trésor de trouvailles de chaque bonne chose ; hélas pour ne pas trouver un dirham qui est halal ou un frère qui est affectueux.

Quelle bonne nouvelle pour celui dont les propres fautes le détournent de celles des autres, et où les fautes des autres le distraient des siennes. Combien de temps verrez-vous la brindille dans l'oeil de votre frère et oublierez la poutre dans le votre ? Combien de temps vous louerez vous vous-même, vos babillages, votre style, pendant que vous blamez les savants et que vous cherchez les choses gênantes des gens, en sachant comme vous le faites que le Prophète l'a interdit, disant : "Dis, la mort ne sera pas sauvée par le bien, pour eux sont passés à ce qu'ils ont envoyé en avant."

Bien sur, je réalise que vous vous défendrez en me disant que les attaques ne sont qu'envers ceux qui n'ont jamais senti le parfum de l'Islam et ne savent pas ce que Muhammad a apporté, et que c'est votre Jihad. Non, par Allah ceux que vous attaquez savent que le résultat est encore meilleur quand il suffit d'ignorer vos accusations (attaques), qui les font réussir (les laisse en paix). Même plus, ils sont ignorants (ne sont pas au courant) qu'une grosse manoeuvre (dénégation) les concerne. Et "l'excellence de l'Islam d'une personne inclus de laisser ce qui ne le concerne pas."

Par Dieu (ô) homme ! Donnez-nous du répit (sursis) de vous, car vous êtes un polémiste un peu trop éloquent qui ne se repose pas, ni ne dors (qui ne nous laisse pas d'air). Attention à la création du doute, aux questions religieuses problématiques. Notre Prophète a été offensé par trop de questions, les a critiqué, et à interdit les demandes trop excessives (concernant la religion) en détails.

Il a aussi dit : "La chose que je craint le plus pour ma communauté est l'hypocrite éloquent."

Trop de parlements, même sans erreurs, durcissent le coeur quand il concerne le Halal et le haram. Alors comment celà aurait du être si celà concernait les mots de la Yunusiyyah, les philosophes, et expressions de kufr, qui rendent les coeurs aveugles ?

Par Allah, nous sommes devenu des comiques dans l'existence (de l'humanité / des musulmans). Combien de temps exhumerez-vous (exposerez aux yeux de tous) les détails des expressions philosophiques de kufr pour nous pour réfuter avec (ainsi que) nos avis (esprits) ? Vous avez gobé, (ô) homme, plus qu'un seul poison des philosophes et de leur travail, et à trop utiliser de poison (poison addictif) fais que vous devenez dépendant. Par Dieu, ça s'entasse dans le corps (le coeur).

Ô, qu'a envie le groupe parmi lequel le Coran est récité avec réflexion, où la crainte est éprouvée par sa méditation, où il y a le silence avec sa méditation (contemplation). Ô, qu'a envie une assemblée ou les pieux sont mentionnés, de la pitié descend là où les gens justes sont rappelés, pas là où le juste parle avec du mépris et des malédictions. L'épée d'al-Hajjaj et la langue d'Ibn Hazm étaient soeurs (liées), aucuns musulmans ne pouvaient être épargnés (de leur accusation), et vous avez rejoint la famille (leur méthode / façon de faire).

Par Dieu, laissez-nous tranquille avec "la bid'ah du Jeudi", et de "manger des grains", et faites plutôt un effort de vous rappeler que les bid'ah que nous considérons comme des sources d'égarement, qui sont maintenant devenues "la Sunnah authentique" et "les bases du Tawhid", et que quiconque ne les connaît pas est un mécréant, ou un âne, et que quiconque ne les déclare pas mécréant est devenu encore plus mécréant que Pharaon. Vous considérez les très Chrétiens (très pratiquants) comme nous. Par Allah, il y a des pressentiments dans des coeurs. Vous êtes chanceux si votre foi envers les deux Chahadahs est restée indemne.

Oh la déception de celui qui vous suit (disciple), car il est exposé à la corruption dans les croyances de base et à la dissolution. Particulièrement si il manque d'étude et de religion, un oisif complaisant qui vous rend service en se battant en votre nom avec sa main et sa langue, alors qu'il est en réalité votre ennemi dans son être et son coeur. Ce que sont vos disciples ne sont que bornés avec peu d'intelligence, des menteurs communs avec des esprits mornes, des silencieux astucieux, ou sèchement juste sans comprendre ? Si vous ne le croyez pas, les regardez-les juste et évaluez-les honnêtement. L'ânes de vos désirs, ô musulman, a marché pour vous applaudir. Combien de temps aimerez-vous à la folie votre ego, et attaquerez les gens les plus excellents ?

Combien de temps le cautionnerez-vous et dédaignerez-vous le pieux ? Combien de temps l'exalterez-vous et mépriserez-vous les dévoués ? Jusqu'où serez-vous son ami le plus proche et détesterez-vous l'abstinent ? Combien de temps louerez-vous vos propres dires de la manière que vous n'utilisiez même pas les Sahih d'al-Bukhari et de Muslim ? Les Hadiths des deux Sahihs devraient être sans faille pour vous, au lieu de vos attaque perpétuelle envers eux, en suggérant leur faiblesse, les considérant telle une proie idéale ou avec une explication figurative pour les démentir.

Le temps n'est pas venu pour de renoncer (abandonner) ? N'est-il pas le moment de vous repentir et expier ? N'êtes vous pas au dixième de la vie d'un homme quand il atteint 70 ans et que le départ final est bientôt tracé ? En effet, par Allah, je ne me rappelle pas que vous vous rappeliez souvent la mort. Vous vous moquiez de quiconque se rappelle la mort. Donc je ne pense pas que vous prendrez en compte mes mots ou entendrez mon exhortation. Au lieu de ça, vous devriez probablement montrer votre grande force, et vous concerner à détruire cette feuille de papier avec une une importante implication, couper mes fins de phrases jusqu'à ce que vous gagniez l'avantage et terminiez l'argumentation avec un triomphe "... du tout. Et il était silencieux."

Si vous tenez encore à mes yeux (que vous avez encore de la valeur), et je suis quelqu'un de sympathique envers vous, affectueux et tendre, comment croyez-vous que vous teniez face à vos ennemis ? Par Dieu, parmi vos ennemis, il y a les hommes justes et intelligents, et les vertueux, de même que parmi vos amis il y a le mauvais, les menteurs, les ignares (ignorants), les fainéants, le vil, et l'aveuglé (le bétail).

Je peux accepter (concevoir) que vous devriez publiquement me dénigrer, en profitant secrètement de ce que j'ai dit. "Que Dieu ait pitié de l'homme qui me montre mes fautes" (mots attribués à 'Umar (Radiallahu anhu)). Car j'ai beaucoup de fautes et de péchés, malheur sur moi si je ne me repens pas et énorme est mon déshonneur envers Dieu qui connaît le Caché. Mon seul remède est le pardon d'Allah et Sa miséricorde, Son octroi du succès et Ses conseils.

Louanges à Dieu, le Seigneur des Mondes. Que Dieu bénisse notre seigneur Muhammad , le dernier des prophètes, ses gens et ses compagnons."



QUE DIEU ME PARDONNE POUR LES ÉVENTUELLES ERREURS DANS LA TRADUCTION DE CE TEXTE.
AMIN.

       

Traduit de l'anglais par le site Islam-Sunni ( http://islam-sunni.xooit.com ), depuis le site Amislam
 
 
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Déc - 15:35 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Islam, le Coran, la Sunna Index du Forum RELIGION Al-Iman (la Foi) Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezSerenity template - a boo design Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezSerenity theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com