L'Islam, le Coran, la Sunna Index du Forum  
FAQ Rechercher
Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer Connexion
Explication de la Surat al-'Asr
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Islam, le Coran, la Sunna Index du Forum RELIGION Al-Qur'an (Le Coran) Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
djowé


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 32

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 23:35 (2010)    Sujet du message: Explication de la Surat al-'Asr Répondre en citant


   
Explication de la Surat al-‘Asr

  
Le Temps

  
Shaykh Tahir Mahmood Kiani

  
Traduit de l'anglais du site Marifah.net

 
  
Se prémunir de  la Perdition


  
La Surat al-‘Asr ou le « Temps » est une courte Surat qui nous transmet un profond rappel. Elle nous explique précisément comment les hommes vont subir la perte finale s’ils ne dépensent pas leur temps convenablement et nous explique comment éviter cette perte en investissant son temps avec sagesse. Cette sourate  recense  tous les éléments pour une vie individuelle et sociale réussie.

L’Imam al-shafi’i a, à  très juste titre, dit que si les gens étudiaient correctement cette Surat, elle serait suffisante, à elle seule, pour leur guidée.
 

La Surah dit :
وَالْعَصْرِ
  
إِنَّ الْإِنسَانَ لَفِي خُسْرٍ
  
إِلَّا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ
  


Transliteration:  


(1) wal‘asr;

 
(2) inna l-insana la-fi khusr;
 
(3) illa l-ladhina amanu wa-‘amilu s-salihati wa-tawasaw
bil-haqqi wa-tawasaw bis-sabr
 

  
 
Traduction:   

(1) Par le Temps,

(2) L’homme est certes en perdition

(3) Sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement  la vérité et s’enjoignent mutuellement la patience et l’endurance
 
  
 

En d’autres termes :
 
Le temps qui s’écoule rapidement témoigne du fait que les êtres humains sont dans une perte la plus totale, à moins qu’ils ne croient et adoptent l’Islam comme mode de vie, n’accomplissent de bonnes œuvres, et s’enjoignent mutuellement le Haqq (La Vérité et la droiture) et  l’endurance.  
 


Le témoignage du temps

  
La Surah débute par une référence au Temps, introduite ici pour démontrer que l’Homme est en perdition s’il échoue a saisir le sens réel du temps qui lui a été accordé.
 
L’importance accordée au temps se manifeste par le fait que non seulement le Coran Glorieux en fait mention, ce qui en soi comporte une importance significative, mais également par le fait que  le Créateur Magnifié soit Il  jure par lui, témoigne sur lui, l’explique et a révélé tout un chapitre à son nom.
 
Le temps est la ressource la plus précieuse que les êtres humains possèdent. Nous entendons des expressions telles « le temps c’est de l’argent » et « le temps c’est la richesse » de la part de personnes qui ont vraiment compris sa valeur.  Son approvisionnement est défini et limité. Le temps maximal dont nous disposons est notre durée de vie, dont la longueur n’est connue précisément par aucun individu et dont, étant donné sa nature imprévisible, la fin peut survenir à n’importe quel moment, que nous soyons prêt ou non.
 
Le temps est une ressource non renouvelable ; chaque instant écoulé  est écoulé à jamais.
On ne peut jamais récupéré ou répété le temps. On ne peut l’arrêter. Que nous l’utilisions à notre avantage ou pas, il passe, et il passe rapidement.
Observe la trotteuse de ta montre,  chaque tic-tac indique l’écoulement du temps à jamais. Ce tic-tac  de la montre annonçant l’écoulement des secondes est seulement un indice vulgaire de la vitesse à laquelle le temps passe.

En l’espace d’un tic-tac d’une seconde, la lumière parcourt cent quatre vingt six mille (186,000) miles, un ordinateur exécute  des instructions par million, la ville de Batley (ainsi que tout le reste sur terre) se déplace d’environ quatre cent vingt neuf mètre vers l’est (en raison de la rotation de la terre sur son axe) et BP fait des profits fabuleux par millier. Maintenant imagine le passage continue d’un flot de millisecondes se déplaçant d’un vif éclat sur un télescripteur électronique. C’est à cette vitesse que nous avançons vers la fin de notre temps, vers notre mort.
 
Manifestement, notre réussite dépend d’une utilisation judicieuse, efficace et pertinente de  notre temps. Plus on est douée sur ce point plus on réussit et achève, tandis que plus on est médiocre sur ce point plus elle on est  un perdant
 
L e temps qui s’est écoulé est devenu histoire. L’histoire des nations est rappelée et archivée afin que nous en tirions des leçons. Le Noble Coran poursuit le même but en  nous rappelant également à maintes reprises le sort des précédentes nations. « N’avez-vous pas entendu parler de ceux-ci ?  N’avez-vous pas entendu parler de ceux-là ? N’avez-vous pas entendu parler des ‘Ad, Thamud, du peuple de Saba, des Sumériens, des Minoans, et de leurs semblables? »

Cette Surate présente le temps comme un élément qui, si on médite dessus, prouve que les personnes qui n’utilisent pas leur temps, limité mais précieux, convenablement sont de grands perdants.  Si on devait s’arrêter pour écouter l’horloge décompter les secondes, pour écouter le son de l’inévitable,  chaque –tic- et chaque –tac- nous donnerait des frissons dans le dos, d’autant plus si nous comprenions vraiment que nous avons maintenant moins de temps pour  [œuvrer et gagner les récompenses en conséquence] qu’il y a deux  -tic ou –tac-  auparavant.

A cet égard, la position de l’Homme dans cette vie est comparable à celle d’un commerçant qui vend de la glace en temps de chaleur, de la glace qui fond constamment. Le commerçant sage est celui qui vend la glace de suite et gagne  un profit, alors que le fou attend les bras croisés  pendant que la glace fond, est gaspillée et perdue.   
La signification immédiate  et l’essence de la Surat al-‘Asr  se rapportent  à la nature fuyante du temps (le fait qu’il passe à grande vitesse) et au temps passé qui est maintenant histoire.  

L’aspect historique du temps nous apporte la preuve qu’Allah le Tout-Puissant  s’occupe des  peuples selon leur comportement collectif. Les nations qui ont accompli des bonnes œuvres et ont été  vertueuses ont fleuri et prospéré, tandis que celles qui ont mal agi, ont été corrompues ou injustes, c'est-à-dire celles qui n’ont pas vécu selon les prescriptions d’Allah  Le Tout-Puissant, furent perdues. Ces sociétés perdirent la paix et l’ordre public comme conséquence de leur comportement non conforme à l’Islam. Par conséquent, elles s’affaiblirent,  se sont effondrés ou ont été envahies par d’autres peuples. A maintes reprise, après s’être vu  accordés un sursis, elles furent punies et détruites, elles constituent pour nous un rappel, comme le temps, lui-même, en témoigne.

La nature fuyante du temps nous rappelle que nous sommes sur terre pour être testés pendant une période limitée, une période qui ne cesse de passer rapidement. Un exemple de cela peut être observé dans les salles d’examen et vestibules des écoles, des universités et d’autres centre d’éducation où le temps, comme cela est dûment mis en avant,  fait parti de l’examen, ou du test.

Pour réussir l’examen, nous devons vivre notre vie de la façon dont notre Maitre et Créateur veut que nous la vivions. Tout instants non passés dans l’obéissance à Allah Le Tout-Puissant, sont des opportunités gâchées à jamais.  Ceux qui continuent à gâcher des opportunités d’être pieux, de faire le bien et d’être droit  sont les «  grands perdants ». A cet égard  nous sommes dans la même situation que des étudiants lors d’un examen. Le temps qu’un étudiant ne passe pas à se concentrer sur les questions de l’examen, est un temps gâché, cela aura pour conséquence une perte de points et une mauvaise note. Notre situation est même bien plus instable parce que nous ne savons même pas dans combien de temps notre mort viendra interrompre l’examen de notre vie. Il se peut que nous n’ayons pas l’opportunité de racheter le temps perdu dans l’oubli. 

L’écoulement rapide du temps souligne également un autre point. Dans ce bref passage sur terre, le sage endurera les difficultés temporaires liées au fait de vivre selon les  commandements d’Allah Le Tout-Puissant, accumulant ainsi d’énormes récompenses pour la vie éternelle de l’au-delà. Le  perdant, en revanche, se prend au jeu de la satisfaction éphémère et se prive du succès eternel promis.

   
   
Les moyens pour parvenir au Salut   

 
  
La Surat al-‘Asr met donc l’accent principalement sur quatre éléments pour atteindre le succès. Ces éléments sont : Iman (la foi),  l’accomplissement d’actions positives et constructives, une lutte collective pour la Vérité et l’encouragement mutuel à la patience et à la persévérance. De cette courte Surat, nous apprenons que pour ne pas figurer parmi « les perdants », nous devons :


1.      Dépenser notre temps dans des activités et de manière conformes à notre foi en l’islam comme constituant un mode de vie complet;
 
2.      Accomplir des actions positives, constructives et propices à atteindre l’excellence d’un [point de vu] individuel, morale et spirituelle  ainsi que des actions qui mènent à développer et améliorer la société, tel que le Qur’an et la Sunnah l’exhortent ;
 
3.      Lutter collectivement pour la Vérité et promouvoir le Haqq- ce qui inclut avoir foi en l’Islam et accomplir des bonnes actions ainsi que l’équité, la justice et la vérité ; et s’encourager mutuellement à honorer nos obligations et responsabilités ;  et
 
4.      Rester constant et fidèle (ferme) dans l’accomplissement des trois éléments mentionnés ci-dessus et s’encourager mutuellement à les accomplir.


Ces quatre points sont cruciaux pour notre réussite et sont interdépendants.  Une adoration sincère se manifeste dans les actions de la personne ayant fait de l’accomplissement du bien son mode de vie ; et une personne qui aime sa foi et son mode de vie en fait la promotion au sein de la société, désireuse de les voir appréciés et adoptés ainsi que de voir le peuple se dresser et  œuvrer pour eux  avec force et persévérance.

Il s’agit d’un ensemble de prescriptions que nous devons adopter  en tant que tel pour notre réussite et salut. Notre temps et nos ressources doivent être également dépensés dans la création d’un environnement et  une dynamique  pour la promotion du Haqq et de la persévérance aussi bien que l’espoir de réussir grâce à Allah Le Tout-Puissant sur la base de la foi et des bonnes actions. Le chemin de la réussite s’ouvre avec la foi ; mais ensuite nous devons nous occuper simultanément des trois autres points. Nous ne pouvons attendre de maitriser un point avant passer à un autre. Nous devons avancer sur tous les fronts en même temps, c'est-à-dire, pratiquer la piété, promouvoir la Vérité et la patience, et enjoindre les autres  à faire de même. Alors seulement nous pourrons éviter la perdition  et gagner le salut.
 
 
 
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Jan - 23:35 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Adam


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2016
Messages: 13

MessagePosté le: Ven 29 Avr - 11:24 (2016)    Sujet du message: Explication de la Surat al-'Asr Répondre en citant

Une sourate qui résume énormément de chose !!! 

Fraternellement le Webmaster de jilbab
_______________________________________________________________________________________
Jilbeb / Librairie musulmane en ligne / Musc Tahara
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:43 (2018)    Sujet du message: Explication de la Surat al-'Asr

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Islam, le Coran, la Sunna Index du Forum RELIGION Al-Qur'an (Le Coran) Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
ezSerenity template - a boo design Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Original ezSerenity theme by boo ©2004 www.ez-life.net
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com